Matthieu fait plein de choses, mais il lit aussi Damien Loch

13 juin 2013

Hop, nouveau retour de lecteur ! Matthieu est un pauvre ère importuné aux Imaginales et qui ne savait pas trop à quoi s'attendre. Il a l'air plutôt content vu comme ça, mais je rappelle que tout avis est éminemment subjectif.


"Donc le verdict : j'ai adoré, j'attends la suite avec impatience.


C'est un "page turner" (j'aime pas cette expression mais ça reste un bon raccourci) : on décroche pas, c'est fluide et surtout, objectif atteint : c'est fun ! Niveau cohérence, tu fais bien mieux que des auteurs dits chevronnés, je n'en ai quasiment pas vu et c'est minime (juste parfois un décalage de temps, genre les personnages prévoient tel truc à tel moment, et tu situes la scène plus tard que ce qui était annoncé). Mais ça reste rarissime.
Autre critique négative, qui pour moi est plus du fait de ton éditeur et d'éventuels relecteurs : il y a pas mal de coquilles. Certaines nuisent un peu (mot manquant ou changement de point de vue).


Passons aux critiques positives. Ton humour claque, parfois le coté Dr House est un peu capillotracté, mais surtout ce qui m'as le plus fait marrer c'est des décalages à la Pratchett, genre la série du Guet des Orfèvres : cynique et caustique. L'ensemble marche tout seul, c'est très cohérent et on en redemande. Chapeau bas pour ton bestiaire : on visualise sans souci et le tout est original.

Tu as un style très anglo-saxon je trouve, j'adore. Les personnages sont crédibles, le personnage de Damien Loch intrigue (c'est surtout pour lui que je parlais de capillotraction : quand on passe de son point de vue par exemple à la soirée costumée c'est un peu too much, après on dirait que le personnage se précise). 

L'histoire que tu racontes est cool, on a envie d'avancer, de découvrir ce monde avec Lynn. Les références foisonnent, que ce soient musicales, geeks, cinéma ou littéraires. Et le second degré sur un monde merveilleux interdit aux gens normaux est très bien maitrisé. Je t'avais dit que je lis peu d'Urban fantasy, la raison principale c'est un gros flip dû à des univers que je trouve souvent plats, peu cohérents et un peu faciles. Ton roman ne s'inscrit pas du tout dans cette veine, un anti Harry Potter qui fait du bien. 

Le truc que je trouve trèèès bien, c'est qu'apparemment tu ne t'es pas pris la tête en écrivant DL, et que ça se ressent dans le ton. Précision : tu sais écrire, et ça se voit, mais tu as su garder un style totalement naturel, ce qui est rare et très cool. D'où ma référence à Pratchett. L'humour passe comme une lettre à la poste et je pense que le fait qu'on sente que tu te marrais en écrivant y est pour beaucoup. Et tout celà sans nuire à l'histoire, qui franchement est prenante.
Pour conclure sobrement : GG, quand est-ce que le tome 2 sort ? x)"

Commentaire(s):

Ajouter un commentaire