Une première couverture (et des tas de clés)

23 avr. 2013

Avant que Damien Loch ne soit publié, j'avais fait réaliser un dessin de couverture par un illustrateur/artiste, Yoann Lossel (il fait plein de trucs tenez, allez voir). Pour aller avec le ton du roman et son ambiance, je cherchais ce genre de dessin qu'ont certaines couvertures de romans anglo-saxons, quelque chose où le merveilleux et l'inquiétant se côtoient en toute tranquillité, quelque chose de faussement confus/fouillis mais organisé. Un peu conte. Un peu légende.

Bref, et ça a donc terminé avec ce dessin :
Cette couverture n'a finalement pas pu être retenue pour la version éditée du roman, mais je tenais à la partager avec vous. Je trouve vraiment qu'elle correspond à ce que je recherchais et puis, au bouquin surtout. J'aime l'atmosphère qui s'en dégage et j'apprécie d'y retrouver des contrastes et ambiguïtés, j'aime comment le crayonné relativement doux s'oppose aux objets et à leur aspect mystérieux/inquiétant. Il y a quelques spoilers dedans. Bon, je sais que personne ne lit ce blog mais je vais faire comme ci, pour les apparences, même si je viens de me griller : Et vous, ça vous botte-t-y ?

Commentaire(s):

  1. La couverture originale est mystérieuse et je l’aime pour ça. Mais c’était censée être en monochrome ? C’est osé, non ?

    Par contre la nouvelle couverture nous propose un Damien Loch trop jeune, trop sexy… ça fige l’imagination. Je l’imaginais plus vieux que ça.
    Bonne chance pour la suite.

    RépondreSupprimer
  2. J'aime aussi beaucoup son aura de mystère. Pour le monochrome c'est justement pour cela qu'elle n'a pas pu être retenue, l'éditeur préférait une couverture couleur (ce qui est logique) et en faire une version couleur ne rentrait plus dans le budget...

    De mon côté, les crayonnés de cet illustrateurs me plaisent beaucoup, et rentraient dans mon budget au moment de la commande. D'où le choix.

    Vu qu'on n'a pas pu retenir cette couverture, c'est Orpheelin qui a réalisé la nouvelle version (je vais bientôt en parler dans un autre poste). Il y a eu d'autres étapes avant la dernière, dont une que j'aimais beaucoup avec un Damien beaucoup plus dans l'ombre et sans que ses traits ne soient discernables. Plus mystérieux. Mais justement, il valait mieux un personnage bien visible, d'où la version finale.

    Je crois qu'il est jeune et sexy pour surfer, entre autres, sur la vague bit-lit ^^ ce qui peut effectivement attirer du lecteur mais peut-être pas le bon (ceux qui attendent de la bit-lit vont être déçus, et ceux qui vont croire que c'en est risquent de passer à côté). Ce sera la surprise je crois !

    RépondreSupprimer